Dress code

Postulat de départ : Je peux perdre tout mon bon sens devant la robe de mes rêves. C’est peut-être même encore amplifié quand il s’agit de chaussures… Qu’est-ce que j’ai pu baver sur les dressing de Pinterest et des magazines déco !

Ma garde-robe est proche de l’explosion, malgré les tris réguliers que j’y fait. Parce que oui, j’ai déjà trié … et même beaucoup (voir article Libérééeee, délivréééeee !). Je vous conseille d’ailleurs d’en faire autant, c’est extrêmement libérateur (il y a aussi quelques conseils, ici ou ) ! Vous reprendrez plaisir à porter vos vêtements, au lieu de toujours embarquer ceux du haut de la pile.

Alors oui, je suis dingues de fringues, mais malgré tout, je tente de me soigner et de faire des achats responsables à ce niveau-là aussi.

Consommer responsable, c’est acheter moins mais mieux. Pourquoi ?

  • Pour respecter l’environnement ! L’industrie du textile est une de celle qui a le plus lourd impact sur l’environnement, que ce soit pour la production du coton (3ème culture la plus consommatrice d’eau après le riz et le blé) arrosée de nombreux engrais et pesticides, pour les teintures polluant les cours d’eau et les nappes phréatiques, pour la production des matières synthétiques (dérivées du pétrole), pour l’acheminement vers notre petite garde-robe depuis l’autre côté du globe, et pour finir : le gaspillage honteux qu’on peut en faire dans nos pays riches.
  • Pour respecter l’Humain … tous les humains, quelle que soit leur nationalité (non, notre bien être ne doit pas passer avant celui des pays en voie de développement) ! Au fond, nous le savons tous, et pourtant j’ai aussi fait partie de ceux qui fermaient les yeux : si cette petite blouse ne coûte que 10€, c’est forcément qu’elle a été fabriquée dans des conditions pas très clean. Exploitations des travailleurs, conditions de sécurité déplorables, travail des enfants, … L’effondrement dramatique de cet atelier textile au Bangladesh en 2013 n’avait heureusement pas été censuré par les médias. Pour moi, ça a été comme un électro-choc. Je ne pouvais plus continuer à acheter du Made In Bangladesh,  China, Turkey, … (on le sait, le pays change dès qu’on trouve de la main d’œuvre moins chère ailleurs). Tout ça me file la chaire de poule.
  • Pour aider ceux qui en ont besoin. Après votre tri, vous pourrez donner tout ce que vous ne portez pas/plus. Ce que vous conservez chez vous et qui n’est pas utilisé pourrait aider des personnes qui en ont réellement besoin.
  • Pour faire des économies (consommer moins, c’est toujours moins cher), et surtout pour que notre argent aille à ceux qui le méritent et pas dans les poches des ordures qui pourrissent ce monde sans vergogne. Acheter mieux, c’est voter pour un monde meilleur (non, je ne vis pas au pays des Bisounours) ! C’est même bien plus efficace que d’aller aux urnes. Pour le coup, pas de magouille possible, c’est nous qui tenons les cordons de la bourse.
  • Pour protéger les animaux. Déjà en évitant la pollution excessive, on permet aux animaux de vivre dans un environnement (plus) sain. Personnellement, je n’achète pas de vêtements ou accessoires en fourrure, ni en peau de serpent, de crocodile, … Pour ce qui est du cuir, je continue à en acheter raisonnablement (de préférence en deuxième main, en veillant à ce que ce soit de la qualité). Pour les chaussures et les sacs à main, je trouve que ça reste bien plus raisonnable que d’acheter du synthétique (pétrole, beurk).  Il y a des innovations à ce niveau (utilisant notamment des fibres d’ananas), mais je n’ai pas encore pu les tester. Pour ce qui est de la laine, ma réflexion est la même. Je n’ai encore rien trouvé qui soit aussi chaud, durable et écologique qu’un bon pull en laine. Là aussi, le mieux est de pouvoir s’assurer que la tonte des moutons se fait dans de bonnes conditions (mais ce n’est pas toujours très transparent).

Évidemment, dans mon placard j’ai encore des pièces qui ne correspondent pas à tout ces critères, achetés avant ma prise de conscience. Ce serait un non sens de me débarrasser de ces vêtements s’ils me vont encore et que je les porte toujours avec plaisir. J’attendrai donc leur fin de vie pour, si nécessaire, les remplacer par une alternative plus durable.

Donc, la base :  acheter moins de vêtements mais de meilleure qualité.

Le critère essentiel est là : le vêtement doit être de belle confection, dans une bonne matière. On a toutes eu des petits pulls H&M, très sympas, pas chers du tout, mais qui après moins d’un an étaient délavés/rétrécis/troués.

Évidemment, la qualité se paie, mais ce coût est selon moi compensé par la longévité accrue du vêtement. Pour 8 pulls bas de gamme à 10€, vous pouvez avoir un bon pull à 80€, que vous tiendrez au moins 10 ans si vous en prenez soin (notamment en ne le lavant que lorsque c’est vraiment nécessaire – pensez d’abord à les aérer avant de décider de les laver).

D’autres critères viennent s’ajouter à celui-ci (cfr plus haut), auxquels j’essaie de coller le plus souvent possible (on manque malheureusement souvent d’info sur l’origine) :

  • Le vêtement doit être fabriqué dans le respect des droits de l’homme et des droits de l’enfant. 
  • Si possible, le vêtement ne doit pas avoir fait 1,5 fois le tour de la planète avant d’arriver chez moi (voir ce documentaire sur le jeans). Quand c’est fabriqué en Europe, c’est déjà pas trop mal dans la société actuelle …

Pour toutes ces raisons, je boycotte les grandes enseignes telles que H&M, Primark, C&A, Zara, … Je privilégie les petites boutiques, où j’ai d’ailleurs beaucoup plus de chance de trouver un vêtement vraiment original. Vous pouvez en plus y avoir un contact et un conseil personnalisé.

Et puis, de plus en plus, je chine dans les boutiques de seconde main, ou les vides dressing. On ne trouve pas à tous les coups notre bonheur mais on peut parfois y dénicher de petites merveilles, à des prix très très intéressants. L’idée est aussi d’y acheter des vêtements de qualité (examinez bien le vêtement, les finitions, la marque peut aussi parfois vous aider à reconnaître la qualité), et pas d’amasser de manière compulsive (parce que ce n’est pas cher) des petites pièces par très utiles et de mauvais confection (oui, il y aussi du H&M dans les vides-dressing).

Quelques unes de mes trouvailles :

  • Une petite blouse du créateur belge Natan*, pour 40€ tout rond, en très bon état. Qualité au top, coupe canon.
  • Une jupe Paul Smith* en mohair, très originale, en parfait état, pour 75€ (le tiers, voire le quart du prix neuf).
  • Une robe « cocktail » dos nu gris perle (15€) – portée pour un mariage, top !
  • Un superbe sac à main totalement vintage en cuir cognac (95€) – je l’adore ! Quand je ne l’utilise pas, il me sert d’élément de déco et de rangement (lingerie, bas collant, …).
  • Une robe Liu Jo* (25€)
  • Deux robes Chine* pour 50€ chacune, dont l’une portée également pour un mariage (pas besoin de se ruiner pour être chic!)
  • Mais aussi : un lot de 2 petits pulls, une blouse en satin, un t-shirt longue manche pour … 4,50€ lors d’un vide-dressing.

Pour les chaussures, j’applique les mêmes critères que pour les vêtements. Non, acheter des chaussures à 10€ sur le marché, ce n’est pas forcément une bonne affaire… Là aussi il faut absolument miser sur la qualité (pour la longévité de la chaussure, mais aussi pour le confort des pieds qui est primordial et peut vous éviter des maux de dos et autres bobos). Et mes chaussures, je les chouchoute, je les cire régulièrement, ce qui fait que je les conserve longtemps. Je n’en ai encore jamais trouvé qui me conviennent en deuxième main, mais ça ne saurait tarder 😉

J’ai découvert il y a peu (je n’ai pas encore eu l’occasion de tester) l’option « location de vêtement pour un soir ». Je vous invite à aller consulter la page de Coucou, dont la boutique se trouve à St Gilles. Je trouve le concept génial pour celle qui veut porter une belle tenue à une occasion particulière, en sachant qu’elle ne la portera qu’une seule fois. Je ne demande qu’une chose : une boutique de ce genre en Hainaut! Si vous en connaissez une, faites passer l’info 😉 Dans la même idée, je vous invite à consulter le site de Meet my closet.

Une petite vidéo de l’émission « On n’est pas des pigeons » évoquant la consommation durable en matière de vêtements (à partir de 1’56).

 

Pour les hommes, il y a toujours moins de choix que pour les femmes, même si quelques marques engagées proposent des vêtements pour homme (voir ici par exemple). Pour les vêtements d’occasion par contre, je trouve qu’il y a vraiment trop peu de magasins qui en proposent.  A Bruxelles, il y a tout de même moyen de trouver son bonheur. N’habitant pas dans le coin, je compte sur vous pour me donner des infos 😉

Quelques bonnes adresses :

Wallonie

  • Troc Inn’ – Boutique située rue de Montigny, 19 à Charleroi – vêtements haut de gamme uniquement

Brabant Wallon

  • Khepri – Boutique de seconde main, de fin de série et de bijoux ethniques. Très beau magasin. – Place de la Cure, 2 à Wavre
  • Seconde Main de Luxe – Boutique située Place de la Cure, 6 à Wavre – vêtements haut de gamme uniquement

Bruxelles

  • Melting Pot Kilo – rue Haute, 178 à Bruxelles – vêtements à 15€ du kilo

En ligne

  • Fashion Shift Now : Un site intéressant, regroupant des bons plans pour s’habiller en respectant la planète
  • Ekyog –  pour acheter des vêtements respectueux de la nature et des hommes
  • Mud Jeans
  • La boutique de Sartorials Matters sur Ebay – déjà fait plusieurs achats, toujours top.
  • Made & More – boutique en ligne dédiée à la mode durable, à la slow-fashion, et à la transparence sur l’étiquette
  • Skili – pour louer des vêtements de ski

Et vous, c’est quoi vos bons plans, en Wallonie, à Bruxelles ou ailleurs ??

Articles intéressants sur le même thème :

Publicités

3 réflexions sur “Dress code

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s