Nos petits pas verts

Inspirée par le blog de Natasha d’Échos Verts, je me suis dit qu’un petit article évolutif reprenant tous les petits pas verts que nous avons déjà mis en place pourrait peut-être vous donner des idées. Vous constaterez que beaucoup d’entre eux sont très très simples et ne demandent peu/pas d’énergie / de temps / de moyens. Je suis d’ailleurs certaine que vous en appliquez déjà plus d’un 🙂

De manière générale, en comptant la démarche dans sa globalité, on constate qu’écologie rime très souvent avec économie.

  • les +€ signalent les économies réalisées,
  • les O signalent un impact neutre sur le budget,
  • les -€ signalent un budget plus important.

Et n’oubliez pas: ACHETER, C’EST VOTER !

Logement/énergie/entretien

  1. Éteindre les lumières quand elles ne sont plus nécessaires. +€
  2. Brancher les ordinateurs, télévisions (et tous les appareils liés) sur des multiprises avec interrupteurs, pour les éteindre en bloc lorsqu’ils ne sont pas utilisés et éviter la consommation de veille. +€
  3. Ne plus laisser charger les téléphones, appareils photos et batteries pendant une nuit entière, le faire en journée pour pouvoir les débrancher dès que la batterie est chargée intégralement. +€
  4. Fermer les portes pour éviter de gaspiller du chauffage. Nous avons personnellement ajouté une tenture épaisse entre la cuisine et le living (où il n’y avait pas de portes), bien utile en hiver. +€
  5. Trier et désencombrer de manière générale, pour avoir mieux conscience de ce qu’on possède et de ce dont on a réellement besoin (voir Libérééeee, délivréééeee !) +€
  6. Utiliser des produits plus simples et naturels pour nettoyer la maison et le linge (voir Grand nettoyage de printemps) +€
  7. Éviter dès que possible d’utiliser un sèche-linge électrique, et faire sécher son linge à l’air libre (chez nous, c’est plus difficile en hiver, en petit appartement le linge sèche mal et finis par sentir mauvais).
  8. Acheter/récupérer des meubles d’occasion, faire les brocante : à la fois plus écologique car ils ne doivent plus être produits, mais aussi parce qu’ils ne rejetterons plus de solvants dans votre intérieur. +€
  9. Si on ne trouve pas ce qui nous convient en seconde main, acheter des meubles solides, en matériaux durables et de préférence respectant les normes de gestion des forêts. Évidemment, ça coûte nettement plus cher qu’un meuble en contreplaqué Ikea … mais ça dure aussi beaucoup plus longtemps ! -€ à O
  10. Mettre une étiquette « Stop pub » sur la boîte aux lettres, pour ne pas recevoir les toutes-boîtes qui finissent immédiatement aux déchets papiers. O
  11. Trier les déchets et les apporter au parc à conteneurs, et composter les déchets organiques au jardin. Tout ce qui est trié ne remplit pas notre sac d’ordures ménagères (au prix du sac, ça compte!) +€
  12. Utiliser de la litière végétale biodégradable pour notre lapin. Vu qu’on la composte au jardin, elle ne remplit pas nos sacs d’ordures ménagères. +€
  13. Acheter de l’électroménager peu énergivore (label A++). Coûte plus cher à l’achat, mais diminue votre facture d’électricité (et parfois aussi d’eau). O

Alimentation/cuisine/courses

  1. Diminuer notre consommation de viande – certains jours sans, d’autres avec très peu (max 125g/personne) – Voir Alimentaire, mon cher Watson ! +€
  2. Supprimer quasi totalement le plastique de la cuisine (voir Le plastique, c’est chic … ou pas !) -> petit voir très petit investissement au départ, mais plus résistant et réutilisable, donc moins cher sur le long terme. +€
  3. Faire nos courses avec des sacs réutilisables -> petit budget, on en reçoit parfois gratuitement (voir aussi quelques infos dans Le plastique, c’est chic … ou pas !-€ à O
  4. Acheter en vrac les produits qu’on peut trouver (légumes, fruits, céréales, riz, fruits secs, …) Généralement moins cher car on ne paie pas l’emballage, mais parfois plus cher si combiné avec du bio, dans l’ensemble ça s’équilibre pour nous. O à +€
  5. Ne plus acheter d’eau en bouteille (pour l’Homme, ce cap est encore un peu difficile à passer), utiliser des gourdes et carafes pour boire l’eau du robinet (filtrée pour ma part avec du charbon binchotan) -> Petit investissement si on veut s’acheter de belles gourdes ou carafes, mais très très vite rentabilisé par la suppression du budget bouteilles d’eau. +€
  6. Privilégier le bio, local, de saison, équitable. -> Parfois plus cher pour le bio et l’équitable (pas toujours), mais ce qui est local et de saison est généralement moins cher que ce qui vient de l’autre bout du monde. -€ à O
  7. Boycotter les produits contenant de l’huile de palme (voir pourquoi ici). O
  8. Éviter les produits sur-emballés. Généralement moins cher (vous payer aussi l’emballage). O à +€
  9. Cuisiner plutôt que d’acheter tout préparé. Ça limite généralement assez bien les déchets, réduit le coût, et permet de manger plus sain. +€
  10. Un peu avant la fin de cuisson, couper les plaques (ou le four) pour utiliser l’inertie des plaques, casseroles et poêles. +€
  11. Éviter d’utiliser du téflon : nous remplaçons progressivement nos poêles en téflon par de l’aluminium ou de la fonte. -> Ustensiles généralement plus chers à l’achat, mais beaucoup plus durables (à priori, devrait vous servir au moins 10 ans, voir toute votre vie, contrairement à votre poêle en téflon que vous devrez changer après 2-3 ans). O à +€
  12. Limiter ma consommation de chocolat …  bien que j’adooore ça ! Ben oui, le cacao vient de l’autre bout du monde, est largement surconsommé dans notre partie du globe et n’est pas toujours récolté dans des conditions exemplaires (plus d’info ici). Étant donné que je ne peux imaginer un monde où on aurait épuisé tout le chocolat (!!!!), je me dit qu’il faut agir. Ça peut paraître une torture, mais pas du tout en fait. J’ai décidé d’acheter du chocolat équitable (celui d’Oxfam au caramel au beurre salé est une tuerie sans nom), mais d’en acheter moins (vu son prix). Un bon chocolat a tellement de goût que vous ne saurez pas en avaler une plaquette entière. O à -€ (en fonction du niveau de craquage :p)
  13. Utiliser des serviettes et nappes en tissus. Là tout dépend du budget que vous mettez dans celles-ci, mais ça peut revenir moins cher sur le long terme. +€

Salle de bain/hygiène

  1. Diminuer globalement le nombre de crèmes, maquillages et cosmétiques. +€
  2. Remplacer les crèmes hydratantes par des huiles et beurres naturels purs (jojoba, coco, karité, amande douce, olive…). +€
  3. Utiliser du savon solide à la place du gel douche. +€
  4. Utiliser du déodorant solide (pour le moment, j’utilise celui-ci, et j’en suis assez contente, mais j’essaierai celui-ci après, plus écologique). -> Plus cher à l’achat, mais dure beaucoup plus longtemps ! +€
  5. Utiliser du dentifrice bio. Souvent plus cher. -€
  6. Utiliser des « cotons » démaquillant lavables (voir Oh la la … ça va être coton !) -> Petit budget de départ, vite rentabilisé par la suppression du poste « Demak-up » de votre budget. +€
  7. Utiliser un cure-oreille ou oriculi (s’achète en pharmacie ou ici, pour 3 fois rien) à la place des cotons-tiges. +€
  8. Utiliser des mouchoirs en tissus (voir Mes petits mouchoirs) -> Petit budget de départ (peuvent être récupérés ou achetés d’occasion), vite rentabilisé par la suppression du poste « Kleenex » de votre budget. +€
  9. Utiliser des protections hygiéniques lavables (voir There will be blood) -> Budget plus important au départ, mais vu le coup des Always et Tampax à racheter tous les mois, là aussi c’est rentabilisé sur quelques mois. O à +€
  10. Utiliser des colorations végétales pour les cheveux – voir Give me a head with hair, long beautiful hair !
  11. Se laver moins.  Lorsqu’on a une activité physique intense, et/ou qu’on transpire abondamment, il est évident qu’il faut se laver souvent. Mais quand on fait un travail de bureau, en plein hiver, qu’on n’est pas soumis à de grands changements de température et qu’on transpire peu, je trouve bien excessif de se laver intégralement (au savon) tous les jours (voir ici). On peut tout à fait limiter ce nettoyage quotidien aux zones clés, sans pour autant prendre une douche tous les jours. La majorité du temps, une douche tous les deux jours me convient parfaitement.
  12. Espacer progressivement le lavage des cheveux (pour le moment tous les 3 jours hors activités physiques intense).

Habillement (voir Dress code)

  1. Acheter moins ! Il n’est pas nécessaire d’avoir une garde-robe qui déborde pour être bien habillé. Mieux réfléchir avant d’acheter une pièce, se demander si on en a besoin et si elle pourra être portée avec un grand nombre des vêtements, chaussures et accessoires que nous possédons déjà. +€
  2. Dès que possible, acheter des vêtements de seconde main. +€
  3. Boycotter les grosses chaînes de vêtements qui fabriquent leurs vêtements en Chine où dans des pays où la main d’œuvre n’est pas respectée. -> plus cher, je vous l’accorde, mais souvent aussi de meilleure qualité (donc plus résistants). -€ à O
  4. Privilégier les matières bio, organiques, naturelles et éviter les textiles dérivés du pétrole et les cotons bourrés de pesticides. Malheureusement souvent encore plus cher.  -€
  5. Laver moins ses vêtements, ne le faire que quand c’est réellement nécessaire (quand ils sont tachés ou qu’ils sentent mauvais), les laisser aérer. Ils s’abîmeront moins vite et vous coûterons moins d’énergie. +€

Bureau/Informatique

  1. Réfléchir avant d’imprimer et utiliser le recto/verso (ou imprimer sur un papier brouillon dont une face est déjà utilisée). +€
  2. Privilégier le scan à la copie papier. +€
  3. Trier et vider régulièrement ma boîte mail et le contenu de mes disques durs pour ne pas les encombrer inutilement (libère de l’espace sur les serveur et/ou sur mon ordinateur). Plus économe, surtout quand il s’agit d’éviter l’achat d’un disque dur supplémentaire. +€
  4. Quand je suis sur mon ordinateur (privé ou professionnel), j’en profite pour recharger mon smartphone via le port USB (ça me permet de le garder sous les yeux et de le débrancher dès que la batterie est pleine, de plus, ce serait plus économe en énergie – à vérifier). +€
  5. Utiliser des crayons et des stylos à encre rechargeables plutôt que des bic jetables. -> Budget variable si vous devez acheter un stylo où si vous en avez déjà, et si vous utilisez exclusivement des bics reçus gratuitement, là forcément ça sera un peu plus cher. O à +€

Autres/général

  1. Entretenir et réparer ce qu’on possède (vêtements, chaussures, meubles, électroménager, …). +€
  2. Offrir des cadeaux réfléchis (qui n’encombreront pas les gens, qui plairont à coup sûr, qui ne génèreront pas trop de déchets, …). C’est généralement moins cher. Voir Overdose de cadeaux. +€
  3. Rationaliser ses déplacements pour faire le moins de km possible.+€
  4. Prêter ou donner les livres que j’ai lu.

Ce qu’on aimerait bien mettre en place à moyen terme :

  1. J’habite très près de mon travail, il m’arrive régulièrement de m’y rendre à pieds (30 minutes) ou à vélo (15 minutes). Pourtant, dès que la météo est mauvaise ou que je suis plus fatiguée, je me décourage souvent et prends la voiture. Je voudrais inverser la tendance à ce niveau-là. +€
  2. Diminuer encore les déchets liés aux courses alimentaires, notamment en tentant de demander aux détaillant de mettre fromages et viandes directement dans nos bocaux. O
  3. Diminuer notre sac de PMC, encore trop vite rempli par les bouteilles d’eau de Mr et mes briques de lait de soja.
  4. Trouver une alternative plus bio au lait de soja Alpro que je consomme tous les matins avec mes flocons d’avoine.
  5. Une fois que mon démaquillant La Roche Posay sera vide (vu son prix, je ne peux me résoudre à le jeter avant la fin), me démaquiller à l’huile (olive, jojoba, … à tester). +€
  6. Un compost réellement utilisable pour le potager (pour le moment, nous « compostons » tous nos déchets organiques sur un tas dans notre jardin partagé (appartement), mais il ne nous semble pas diminuer fortement. +€
  7. Un potager digne de ce nom (quand on aura acheté notre maison). +€
  8. Lorsque mon smartphone rendra l’âme (je ne le changerai pas avant !), le remplacer par une alternative responsable (Fairphone). -€
  9. Plutôt que de faire réimprimer des cartes de visite, faire faire un tampon en guise de carte de visite pour mon activité de photographe, comme ici, que je pourrai tamponner sur des petits bouts de papier de récup, directement dans le carnet de la personne, ou n’importe où ailleurs. +€
  10. M’inscrire à la bibliothèque plutôt que d’acheter des livres neufs. +€

 

Je ne sais pas vous, mais moi, toutes ces économies, en plus de l’impact réduit au niveau environnemental, ça me motive à fond !

A votre tour maintenant de partagez avec nous vos petits pas verts 🙂 

Sur les réseaux sociaux, vous pouvez utiliser le #mespetitspasverts lancé par le blog Échos Verts.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s