Baby in progress

6 mois depuis le dernier article, et pour cause : un bébé est en cours de préparation !

L’arrivée prochaine d’un bébé ça chamboule tout. Allez, on ne se stresse pas et on essaye de préparer cet évènement de la manière la plus green possible, sans se mettre trop de pression pour autant (on n’a clairement pas besoin de ça) 😉

Quand on commence à regarder ce que proposent les magasins de puériculture, on pourrait en avoir le tournis.  Il y  a tellement de choses dont je n’imaginais même pas l’existence  (et qui n’existaient probablement pas au moment de notre propre naissance ou celle de nos parents). Avant tout il faut donc faire le point sur ce dont bébé aura réellement besoin. Pour ça je trouve que l’idéal est de se tourner vers  quelqu’un de confiance qui a eu un bébé récemment et qui a déjà pu expérimenter un peu (merci Hélène !). Bien sûr les besoins peuvent être différents en fonction du bébé et des parents (on n’est heureusement pas tous pareils). Cela peut aussi être réévalué au fur et à mesure après l’arrivée du bébé, il n’est pas forcément nécessaire de tout acheter avant la naissance.

Berceau, lit évolutif, mobilier pour sa chambre, matelas à langer, poussette « trio » avec nacelle et siège auto, relax, babyphone, baignoire sur pieds, gigoteuse, vêtements de 0 à 3 mois, un ou deux doudous et petit hochet premier âge, quelques biberons, babycook, chaise évolutive, …

Dès le départ, on sélectionne ce qui nous convient le mieux. Pour nous les critères importants sont, dans le désordre :

  • le côté pratique ;
  • le confort de bébé et des parents ;
  • la santé de bébé : éviter les produits nocifs, le plastique, les meubles rejetant des composés chimiques, … ;
  • le côté durable (résistant, conçu dans des matériaux écologiques et idéalement de manière éthique) ;
  • l’esthétique.

On essaie de choisir ce qui est multi-usages et qui sera utilisé le plus longtemps. Certains objets sont vraiment bien conçu à ce niveau là, par exemple la chaise Tripp Trapp qui sert de la naissance jusqu’à … toute la vie si on veut, ou encore les couches lavables (celles illustrées sont faites par La Renarde).

 

Et là, on se dit que mine de rien, même en éliminant le superflu, ça fait quand même un paquet de choses et qu’elles ne vont pour la plupart servir que quelques mois. Du coup, on met le focus sur la seconde main, qui, pour les touts petits, est encore bien plus intéressante (peu utilisé du coup souvent en très bon état)  :

  • On fait le tour des greniers de la famille, on trouvera déjà probablement pas mal de choses intemporelles qui n’auront peut-être besoin que d’un petit coup de chiffon, voire de pinceau pour paraître comme neuf (lit, parc, meubles, chaise haute, …). Souvent on trouve des meubles plein de charme et bien plus solides que ceux vendus en magasin spécialisé. Il est aussi possible de les customiser pour leur donner une 2ème jeunesse (Pinterest regorge de bonnes idées).
  • On fait le tour des copines-mamans pour voir si elles n’ont rien à revendre voire à prêter si elles envisagent un autre bébé dans l’avenir (j’ai de super copines, merci les filles).
  • On arpente les brocantes (une petite ballade en prime, ça ne fait pas de mal) où on trouve énormément. J’ai trouvé plein de beaux vêtements en parfait état pour 3 fois rien.
  • On rejoint des groupes de vente spécialisés sur Facebook. Là j’y ai trouvé une poussette trio, un lot de biberons en verre, des matelas à langer, un tour de lit, des gigoteuses, des jouets premiers âge et j’en passe.
  • On furette sur Ebay et 2èmemain pour le reste.

 

Tout ça prend plus de temps qu’une commande groupée dans un magasin de puériculture, mais ça a plein d’avantages : plus varié, souvent de meilleur qualité et moins cher, en plus bien sûr de l’avantage de base évident – plus écologique. Il faut juste s’y prendre un peu à l’avance. J’ai déjà beaucoup de ces essentiels, mais je n’ai pas complètement fini ma recherche.  Un mois avant l’arrivée prévue de mini-puce, je ferai le point et j’achèterai en neuf ce que je n’ai pas trouvé d’occasion. J’ai déjà fait des repérage dans les magasins pour voir les articles les plus intéressants.

Bon, là il s’agit des achats que l’ont fait soi-même, que l’on peut contrôler de A à Z (ok, les hormones nous rendent parfois incontrôlables mais soit …). Il reste à coacher un peu la famille et les proches pour ne pas être noyés de cadeaux qui ne vous correspondent pas vraiment. Ce n’est pas simple, mais si vous êtes entourés de personnes compréhensives comme nous, il y a moyen ! Voilà le message qu’on a fait passer :

  • Pas trop de vêtements, ou alors principalement du seconde main ou des vêtements fabriqués de manières éco-responsables (on ne veut pas que des enfants aient fabriqués les vêtements que bébé va porter !). Il existe de chouettes marques éco-responsables et éthiques, notamment Coco & Pine, Nixnut, Liewood, …
  • Pas trop de jouets et doudous, ou alors de seconde main et/ou en matériaux durables.
  • Suivre la liste de cadeaux que nous avons faites en ligne. Nous avons utilisés Kadolog. Cette liste permet d’intégrer des articles avec photos et montants, peu importe leur provenance. Cela permet à vos proches de participer financièrement à l’achat de ses articles, même après que vous les ayez achetés (bah oui, quand on voit une bonne occasion, on saute dessus, on attend pas).
  • Les plus beaux cadeaux ne sont pas forcément monnayables. Un coup de main pour aménager la chambre, quelques plats préparés pour les jours où on n’aura pas vu le temps passer, une soirée de babysitting pour nous permettre de souffler, … tout cela à énormément de valeur à nos yeux.

Si vos proches trouvent que verser de l’argent est trop impersonnel, vous pouvez aussi leur proposer de vous accompagner pour l’achat de certains articles (en brocante ou en magasin pour les articles que vous ne trouverez pas en occasion ou pour lesquels vous avez envie de craquer). Comme ça, vous êtes certains que vous recevrez ce que vous souhaitez et la personne se sentira plus impliquée dans le cadeau. Si on en profite en plus pour se faire une petite journée avec un proche c’est doublement un cadeau.

C’est sûr, on évitera pas complètement les cadeaux superflus, mais cela permet déjà de limiter un maximum et de ne pas être envahi.

Sur ce, je retourne couver et je fais le point avec vous quand mini-puce aura pointé le bout de son nez 🙂

Bibizz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s